Suivez nous sur

Commission européenne

Marché unique : de nouvelles règles pour garantir des produits sûrs et conformes sur le marché de l'UE

En cliquant sur ce bouton,

on

A ce jour, l'UE Surveillance du marché et réglementation de la conformité devient pleinement applicable. Les nouvelles règles visent à garantir que les produits mis sur le marché de l'UE sont conformes à la législation européenne pertinente et répondent aux exigences de santé et de sécurité publiques. La législation est essentielle pour garantir le bon fonctionnement du marché unique et contribue à mettre en place une meilleure structure de contrôle des produits échangés sur le marché de l'UE en améliorant la coopération entre les autorités nationales et les douaniers.  

Le commissaire au marché intérieur Thierry Breton a déclaré : « Avec les achats en ligne croissants et la complexité de nos chaînes d'approvisionnement, il est essentiel que nous nous assurons que tous les produits sur notre marché intérieur sont sûrs et conformes à la législation de l'UE. Ce règlement contribuera à protéger les consommateurs et les entreprises contre les produits dangereux et à améliorer la coopération des autorités nationales et des agents des douanes pour empêcher ces derniers d'entrer dans le marché intérieur.»

Le règlement, proposé par la Commission en juin 2019, s'appliquera désormais à un large éventail de produits couverts par 73 actes législatifs de l'UE, des jouets, de l'électronique aux voitures. Afin de renforcer le respect de ces règles par les entreprises, le règlement contribuera à fournir gratuitement aux entreprises des informations sur les règles relatives aux produits via le Votre portail Europe et d' points de contact produit. Les nouvelles règles préciseront également mieux les pouvoirs des autorités de surveillance du marché, leur donnant le pouvoir d'effectuer des inspections sur place et d'effectuer des achats d'infiltration de produits. le cadre modernisé pour la surveillance du marché contribuera également à relever les défis croissants du commerce électronique et des nouvelles chaînes d'approvisionnement, en garantissant que certaines catégories de produits ne peuvent être mises sur le marché de l'UE que si un opérateur économique est présent dans l'UE en tant qu'interlocuteur des autorités. Pour aider les entreprises à s'adapter à ces exigences, la Commission a déjà publié des Recommandations en mars 2021. En outre, le règlement contribuera également à renforcer la coopération entre les autorités de contrôle et en particulier les autorités douanières, afin de garantir des contrôles plus efficaces des produits entrant sur le marché de l'UE à ses frontières. Les bases d'une meilleure coopération entre les autorités de surveillance du marché, la Commission et les parties prenantes ont été jetées par la création du Réseau européen de conformité des produits plus tôt en janvier de cette année. En savoir plus sur la surveillance du marché, ici.

République tchèque

NextGenerationUE : la présidente von der Leyen en Tchéquie présentera l'évaluation de la Commission sur le plan de relance national

En cliquant sur ce bouton,

on

Aujourd'hui (19 juillet), la présidente de la Commission Ursula von der Leyen (photo) sera en Tchéquie pour présenter l'évaluation de la Commission sur le plan national de relance et de résilience dans le NextGenerationEU. Lundi matin, la présidente von der Leyen se rendra à Prague pour rencontrer le Premier ministre Andrej Babiš, ainsi que la vice-présidente Věra Jourová. Elle visitera également l'Opéra d'État de Prague et l'Opéra d'État et le Musée national, et discutera des investissements dans l'efficacité énergétique. 

Continuer la lecture

Commission européenne

Agriculture: la Commission approuve une nouvelle indication géographique des États-Unis

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a approuvé l'inclusion de «Willamette Valley' vins des Etats-Unis au registre des Indications Géographiques Protégées (IGP). 'Willamette Valley' sont des vins tranquilles (rouge, rosé et blanc) et des vins mousseux produits dans la partie nord-ouest de l'Oregon, bordée au nord par le fleuve Columbia, à l'ouest par les montagnes de la chaîne côtière, au sud par la Montagnes Calapooya, et à l'est par les montagnes Cascade. Les caractéristiques organoleptiques uniques des vins de la 'Vallée de la Willamette' incluent la luminosité et les aspects de fruits frais, avec l'acidité apportée par le climat frais protégé.

La vallée de Willamette, en raison de sa latitude nord élevée, de sa proximité avec un océan froid et des vignobles en pente ombragés par la pluie, présente un style unique de vin nord-américain. Cette nouvelle dénomination est le deuxième produit américain à être protégé, et viendra s'ajouter à la liste des 1,621 XNUMX vins déjà protégés. La politique de qualité de l'UE vise à protéger les noms de produits spécifiques afin de promouvoir leurs caractéristiques uniques, liées à leur origine géographique ainsi qu'au savoir-faire traditionnel. Plus d'informations sur le Systèmes de qualité de l'UE et dans la base de données eAmbrosia.

Continuer la lecture

Commission européenne

Justice internationale: la Commission propose à l'UE d'adhérer à la Convention sur les jugements de La Haye

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission a adopté une proposition d'adhésion de l'UE à la Convention sur le jugement de La Haye, un traité international qui facilite la reconnaissance et l'exécution des jugements en matière civile et commerciale dans les juridictions étrangères. Le commissaire à la justice Didier Reynders a déclaré : « Faire respecter ses droits dans un pays en dehors de l'UE peut être très fastidieux, tant pour les particuliers que pour les entreprises. L'adhésion de l'UE à la Convention sur les jugements de La Haye améliorerait la sécurité juridique et permettrait aux citoyens et aux entreprises de gagner du temps et de l'argent. La durée moyenne des procédures diminuerait considérablement.

Actuellement, les citoyens et les entreprises de l'UE qui souhaitent qu'un jugement rendu dans l'UE soit reconnu et exécuté dans un pays tiers sont confrontés à de nombreux problèmes juridiques en raison de l'absence d'un cadre international. Cette insécurité juridique ainsi que les coûts associés peuvent amener les entreprises et les citoyens à renoncer à poursuivre leurs réclamations ou à décider de ne pas s'engager dans des transactions internationales.

La Convention sur la reconnaissance et l'exécution des jugements étrangers en matière civile ou commerciale, adoptée en juillet 2019, offre un cadre juridique complet avec des règles claires quant à la reconnaissance et l'exécution des jugements étrangers. La proposition de la Commission devra maintenant être adoptée par le Conseil, avec l'approbation du Parlement européen, pour que l'UE adhère à la Convention. Plus d'informations sur la coopération internationale en matière de justice civile sont disponibles ici.

Continuer la lecture
Publicité
Publicité

Tendance