Suivez nous sur

Économie

La dette obligataire de l’UE dépasse 0.5 billion d’euros alors que la Commission annonce davantage d’emprunts

PARTAGEZ:

Publié le

on

La Commission européenne a annoncé son intention d'émettre jusqu'à 65 milliards d'euros d'obligations européennes au cours du second semestre 2024 (S2). Le plan pour le deuxième semestre 2 s’appuie sur le bon départ du premier semestre 2024, lorsque près de 2024 milliards d’euros d’émissions ont été réalisées.

Le produit des obligations européennes financera les décaissements au titre du programme NextGenerationEU et d'autres programmes politiques tels que le Installation en UkraineFacilité de réforme et de croissance pour les Balkans occidentaux et les programmes d’assistance macrofinancière.

Les plans de financement pour le second semestre porteront le total des émissions de l’UE pour 2024 à 140 milliards d’euros (+ 20 milliards d’euros par rapport à l’objectif de financement de 2023). Les émissions d’obligations de l’UE en 2025 et 2026 devraient continuer d’augmenter pour atteindre 150 à 160 milliards d’euros par an afin de financer l’éventail plus large des programmes politiques de l’UE.

« Les plans de financement de l'UE à hauteur de 65 milliards d'euros au second semestre 2024 témoignent du rôle clé que les obligations européennes continuent de jouer dans le financement des priorités politiques tant au sein de l'UE que dans notre voisinage », a déclaré Johannes Hahn, commissaire chargé du budget. et Administration. « Alors que l'encours des obligations de l'UE dépasse désormais le demi-billion, les obligations de l'UE contribuent dans le même temps au développement des marchés de capitaux européens en augmentant le pool d'actifs liquides et bien notés, libellés en euros, disponibles pour les investisseurs. à travers le monde".

La Commission continuera à financer le volet vert du Facilité de relèvement et de résilience (RRF) à travers ses obligations vertes NextGenerationEU, qui s'élèvent actuellement à 60 milliards d'euros. Les émissions resteront fermement ancrées dans les dépenses liées au climat déclarées par les États membres, conformément au cadre des obligations vertes NextGenerationEU.

La Commission emprunte sur les marchés internationaux des capitaux au nom de l'UE et verse les fonds aux États membres et aux pays tiers dans le cadre de divers programmes d'emprunt. Les emprunts de l'UE sont garantis par le budget de l'UE, et les contributions au budget de l'UE constituent une obligation juridique inconditionnelle de tous les États membres en vertu des traités de l'UE.

Publicité

Depuis janvier 2023, la Commission émet des obligations européennes de marque unique plutôt que des obligations labellisées séparément pour des programmes individuels. Le produit de ces obligations monomarques est affecté à des programmes selon des procédures dédiées. Obligations vertes NextGenerationEU les émissions continuent de financer uniquement les mesures éligibles au titre du cadre d’obligations vertes NextGenerationEU.

Sur la base des obligations européennes et des obligations vertes NextGenerationEU levées depuis la mi-2021, la Commission a jusqu'à présent décaissé plus de 240 milliards d'euros de subventions et de prêts aux États membres de l'UE au titre de la facilité pour la reprise et la résilience. Plus de 55 milliards d’euros ont été alloués à d’autres programmes de l’UE bénéficiant du financement NextGenerationEU. Plus de 6 milliards d’euros ont été décaissés en faveur de l’Ukraine au titre de la facilité pour l’Ukraine en 2024, complétant les 18 milliards d’euros au titre de l’assistance macrofinancière+ en 2023.

Outre l'émission d'obligations européennes, la Commission s'engage dans des opérations de gestion des liquidités à court terme afin d'égaliser les besoins de financement à venir. L'encours total de la dette de l'UE s'élève désormais à 536 milliards d'euros, dont environ 22 milliards d'euros sous forme de bons de l'UE.

Afin de financer les politiques de l'UE de la manière la plus efficiente et efficace possible, les émissions de la Commission sont structurées par des plans de financement semestriels et des fenêtres d'émission pré-annoncées. Afin de soutenir la liquidité des obligations de l'UE sur le marché secondaire, la Commission a introduit en novembre 2023 un cadre incitant les spécialistes en valeurs mobilières de l'UE à fournir des cotations sur les titres de l'UE sur des plateformes électroniques. mise en place d’une facilité de rachat au début de l’automne 2024.

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance