Suivez nous sur

Économie

NextGenerationEU : quatre autres plans nationaux approuvés

En cliquant sur ce bouton,

on

Les ministres de l'économie et des finances se sont félicités aujourd'hui (26 juillet) de l'évaluation positive des plans nationaux de relance et de résilience pour la Croatie, Chypre, la Lituanie et la Slovénie. Le Conseil adoptera ses décisions d'exécution sur l'approbation de ces plans par procédure écrite.

En plus de la décision sur 12 plans nationaux adoptée plus tôt en juillet, cela porte le nombre total à 16. 

Le ministre slovène des Finances Andrej Šircelj a déclaré : « La facilité pour la relance et la résilience est le programme de soutien financier à grande échelle de l'UE en réponse aux défis que la pandémie a posés à l'économie européenne. Les 672.5 milliards d'euros de la facilité seront utilisés pour soutenir les réformes et les investissements décrits dans les plans de relance et de résilience des États membres.

Publicité

Réformes et investissements

Les plans doivent être conformes aux recommandations par pays de 2019 et 2020 et refléter l'objectif général de l'UE de créer une économie plus verte, plus numérique et plus compétitive.

Croatie Les plans à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs incluent l'amélioration de la gestion de l'eau et des déchets, le passage à une mobilité durable et le financement des infrastructures numériques dans les zones rurales reculées. 

Publicité

Chypre entend, entre autres, réformer son marché de l'électricité et faciliter le déploiement des énergies renouvelables, ainsi que renforcer la connectivité et les solutions d'administration en ligne.

Lituanie utilisera les fonds pour augmenter les énergies renouvelables produites localement, les mesures de passation des marchés publics verts et le développement du déploiement de réseaux à très haute capacité.

Slovénie prévoit d'utiliser une partie du soutien de l'UE alloué pour investir dans les transports durables, libérer le potentiel des sources d'énergie renouvelables et numériser davantage son secteur public.

Pologne et Hongrie

Interrogé sur les retards des programmes de la Pologne et de la Hongrie, le vice-président exécutif de l'UE pour l'économie, Valdis Dombrovskis, a déclaré que la Commission avait proposé une prolongation pour la Hongrie jusqu'à fin septembre. Concernant la Pologne, il a déclaré que le gouvernement polonais avait déjà demandé une prolongation, mais que cela pourrait nécessiter une nouvelle prolongation. 

Le secteur agricole

Agriculture : Lancement d'une journée européenne annuelle du bio

En cliquant sur ce bouton,

on

Le 24 septembre, le Parlement européen, le Conseil et la Commission ont célébré le lancement d'une « journée bio européenne » annuelle. Les trois institutions ont signé une déclaration commune instituant désormais chaque 23 septembre la journée européenne du bio. Cela fait suite à la Plan d'action pour le développement de la production biologique, adoptée par la Commission le 25 mars 2021, qui a annoncé la création d'une telle journée de sensibilisation à la production biologique.

Lors de la cérémonie de signature et de lancement, le commissaire à l'agriculture Janusz Wojciechowski a déclaré : « Aujourd'hui, nous célébrons la production biologique, un type d'agriculture durable où la production alimentaire se fait en harmonie avec la nature, la biodiversité et le bien-être animal. Le 23 septembre est aussi l'équinoxe d'automne, lorsque le jour et la nuit sont également longs, symbole d'équilibre entre agriculture et environnement qui convient idéalement à la production biologique. Je suis heureux qu'avec le Parlement européen, le Conseil et les acteurs clés de ce secteur, nous puissions lancer cette journée annuelle de l'UE biologique, une excellente occasion de sensibiliser à la production biologique et de promouvoir le rôle clé qu'elle joue dans la transition vers une production durable systèmes alimentaires.

L'objectif global du plan d'action pour le développement de la production biologique est de stimuler considérablement la production et la consommation de produits biologiques afin de contribuer à la réalisation des objectifs des stratégies de la ferme à la fourchette et de la biodiversité tels que la réduction de l'utilisation d'engrais, de pesticides et antimicrobiens. Le secteur biologique a besoin des bons outils pour se développer, comme indiqué dans le plan d'action. Structuré autour de trois axes - augmenter la consommation, augmentation de la productionainsi que améliorer encore la durabilité du secteur -, 23 actions sont proposées pour assurer une croissance équilibrée du secteur.

Publicité

Actions

Pour stimuler la consommation, le plan d'action comprend des actions telles que l'information et la communication sur la production biologique, la promotion de la consommation de produits biologiques et la stimulation d'une plus grande utilisation des produits biologiques dans les cantines publiques par le biais des marchés publics. De plus, pour augmenter la production biologique, le Politique agricole commune (PAC) restera un outil clé pour accompagner la conversion à l'agriculture biologique. Il sera complété, par exemple, par des événements d'information et de mise en réseau pour le partage des meilleures pratiques et la certification pour les groupes d'agriculteurs plutôt que pour les individus. Enfin, pour améliorer la durabilité de l'agriculture biologique, la Commission consacrera au moins 30 % du budget de la recherche et de l'innovation dans le domaine de l'agriculture, de la sylviculture et des zones rurales à des sujets spécifiques ou pertinents pour le secteur biologique.

Contexte

Publicité

La production biologique présente un certain nombre d'avantages importants : les champs biologiques ont environ 30 % de biodiversité en plus, les animaux d'élevage biologique bénéficient d'un degré plus élevé de bien-être animal et prennent moins d'antibiotiques, les agriculteurs biologiques ont des revenus plus élevés et sont plus résilients, et les consommateurs savent exactement ce qu'ils obtiennent grâce à la Logo biologique de l'UE.

Plus d'information

Le plan d'action pour le développement de la filière biologique

Stratégie de la ferme à l'assiette

Stratégie de la biodiversité

L'agriculture biologique en un coup d'œil

Politique agricole commune

Continuer la lecture

Le secteur agricole

Politique agricole commune : comment l'UE soutient-elle les agriculteurs ?

En cliquant sur ce bouton,

on

Du soutien aux agriculteurs à la protection de l'environnement, la politique agricole de l'UE couvre une série d'objectifs différents. Découvrez comment l'agriculture européenne est financée, son histoire et son avenir, Société.

Qu'est-ce que la Politique Agricole Commune ?

L'UE soutient l'agriculture par le biais de ses Politique agricole commune (CASQUETTE). Créé en 1962, il a fait l'objet de nombreuses réformes pour rendre l'agriculture plus juste pour les agriculteurs et plus durable.

Publicité

Il y a environ 10 millions d'exploitations agricoles dans l'UE et les secteurs agricole et alimentaire fournissent ensemble près de 40 millions d'emplois dans l'UE.

Comment la Politique Agricole Commune est-elle financée ?

La politique agricole commune est financée par le budget de l'UE. Sous le Budget de l'UE pour 2021-2027, 386.6 milliards d'euros sont réservés à l'agriculture. Il est divisé en deux parties :

Publicité
  • 291.1 milliards d'euros pour le Fonds européen agricole de garantie, qui soutient les revenus des agriculteurs.
  • 95.5 milliards d'euros pour le Fonds européen agricole pour le développement rural, qui comprend le financement des zones rurales, l'action climatique et la gestion des ressources naturelles.

A quoi ressemble l'agriculture européenne aujourd'hui ? 

Les agriculteurs et le secteur agricole ont été touchés par COVID-19 et l'UE a introduit des mesures spécifiques pour soutenir l'industrie et les revenus. Les règles actuelles sur la manière dont les fonds de la PAC doivent être dépensés s'appliquent jusqu'en 2023 en raison des retards dans les négociations budgétaires. Cela nécessitait un accord transitoire pour protéger les revenus des agriculteurs et assurer la sécurité alimentaire.

La réforme signifiera-t-elle une politique agricole commune plus respectueuse de l'environnement ?

L'agriculture de l'UE représente environ 10 % des émissions de gaz à effet de serre. La réforme devrait conduire à une politique agricole européenne plus respectueuse de l'environnement, plus juste et plus transparente, ont déclaré les députés, après une un accord a été conclu avec le Conseil. Le Parlement souhaite lier la PAC à l'accord de Paris sur le changement climatique, tout en augmentant le soutien aux jeunes agriculteurs et aux petites et moyennes exploitations. Le Parlement votera sur l'accord final en 2021 et il entrera en vigueur en 2023.

La politique agricole est liée à la Green Deal européen et l’équipe de Stratégie de la ferme à la fourchette de la Commission européenne, qui vise à protéger l'environnement et à garantir une alimentation saine pour tous, tout en garantissant les moyens de subsistance des agriculteurs.

En savoir plus sur l'agriculture

Briefing 

Vérifier les progrès législatifs 

Continuer la lecture

Le secteur agricole

La levée proposée de l'interdiction de l'agneau aux États-Unis est une bonne nouvelle pour l'industrie

En cliquant sur ce bouton,

on

Le FUW a rencontré l'USDA en 2016 pour discuter des opportunités d'exportation d'agneau. De gauche à droite, le spécialiste américain de l'agriculture Steve Knight, le conseiller américain pour les affaires agricoles Stan Phillips, le Dr Hazel Wright, responsable politique principal de la FUW et la présidente de la FUW, Glyn Roberts.

L'Union des agriculteurs du Pays de Galles a accueilli favorablement l'annonce de la levée prochaine de l'interdiction de longue date d'importer de l'agneau gallois aux États-Unis. L'annonce a été faite par le Premier ministre britannique Boris Johnson, mercredi 22 septembre. 

Le FUW a longtemps discuté de la possibilité de lever l'interdiction injustifiée avec l'USDA lors de diverses réunions au cours de la dernière décennie. Hybu Cig Cymru - Meat Promotion Wales a souligné que le marché potentiel de l'agneau gallois IGP aux États-Unis est estimé à 20 millions de livres sterling par an dans les cinq ans suivant la suppression des restrictions à l'exportation.

Publicité

S'exprimant depuis son élevage de moutons de Carmarthenshire, le vice-président de FUW, Ian Rickman, a déclaré : « Maintenant plus que jamais, nous devons explorer d'autres marchés d'exportation tout en protégeant nos marchés européens établis de longue date. Le marché américain est un marché avec lequel nous souhaitons développer des relations beaucoup plus solides et la nouvelle que cette interdiction pourrait bientôt être levée est une bonne nouvelle pour notre industrie ovine.

Publicité
Continuer la lecture
Publicité
Publicité
Publicité

Tendance