Suivez nous sur

Office européen de lutte antifraude (OLAF)

La condamnation du chef de la lutte contre la fraude confirmée dans le dernier rebondissement de « Dalligate »

PARTAGEZ:

Publié le

on

Le directeur de l'OLAF admet que les ordres émanent du président de la Commission européenne, alors que le tribunal est empêché d'enquêter sur un complot plus large.

L'ancien directeur de l'Office antifraude de l'UE (OLAF), Geovanni Kessler, a perdu hier sa tentative d'annuler sa condamnation devant un tribunal correctionnel belge pour enregistrement illégal d'un appel téléphonique, dernier rebondissement d'un scandale vieux d'une décennie. dramatisé pour le cinéma. 

Lors d'une audience devant la cour d'appel en mai, Kessler a admis pour la première fois qu'il était responsable de l'organisation de l'appel, un aveu qui lui a valu une peine plus légère hier. décision. Il a également témoigné pour la première fois que l'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso avait ordonné l'enquête sur le commissaire à la santé de l'époque, John Dalli (Photo).

M. Dalli affirme que l'enquête précipitée de l'OLAF a donné à Barroso des raisons de le forcer à démissionner sommairement quelques jours avant qu'il ne présente de nouvelles lois strictes sur le tabac.

Le tribunal a jugé que M. Dalli avait été touché par Kessler et avait droit à une compensation financière. Elle a déclaré qu'elle avait été limitée dans son enquête par l'immunité juridique accordée à Kessler par la Commission Barroso et maintenue depuis lors. Ceci malgré un comité de surveillance de l'OLAF sans contrainte découvrir il y a dix ans, de nouvelles illégalités et irrégularités procédurales ont été commises dans l'enquête Kessler.

Réagissant au jugement, M. Dalli a déclaré : « Nous savons désormais qui a ordonné à l'OLAF d'enquêter, mais la nature complète de cette enquête reste cachée. Dans l’intérêt de la justice, l’immunité doit être levée afin que les procureurs belges puissent enquêter sur toute nouvelle criminalité.»

Publicité

Partagez cet article:

EU Reporter publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Reporter.

Tendance