Suivez nous sur

Data

La Commission européenne adopte de nouveaux outils pour des échanges sécurisés de données personnelles

En cliquant sur ce bouton,

on

La Commission européenne a adopté deux ensembles de clauses contractuelles types, un pour une utilisation entre les contrôleurs et les processeurs et un pour le transfert de données personnelles vers des pays tiers. Ils reflètent les nouvelles exigences du règlement général sur la protection des données (RGPD) et tiennent compte de l'arrêt Schrems II de la Cour de justice, garantissant un niveau élevé de protection des données aux citoyens. Ces nouveaux outils offriront une plus grande prévisibilité juridique aux entreprises européennes et aideront, en particulier, les PME à garantir le respect des exigences de sécurité des transferts de données, tout en permettant aux données de circuler librement à travers les frontières, sans barrières juridiques.

La vice-présidente des valeurs et de la transparence, Vera Jourová, a déclaré : « En Europe, nous voulons rester ouverts et permettre aux données de circuler, à condition que la protection en découle. Les clauses contractuelles types modernisées contribueront à atteindre cet objectif : elles offrent aux entreprises un outil utile pour s'assurer qu'elles se conforment aux lois sur la protection des données, tant pour leurs activités au sein de l'UE que pour les transferts internationaux. C'est une solution nécessaire dans le monde numérique interconnecté où le transfert de données prend un clic ou deux.

Le commissaire à la justice Didier Reynders a déclaré : « Dans notre monde numérique moderne, il est important que les données puissent être partagées avec la protection nécessaire - à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE. Avec ces clauses renforcées, nous donnons plus de sécurité et de sécurité juridique aux entreprises pour les transferts de données. Après l'arrêt Schrems II, il était de notre devoir et de notre priorité de proposer des outils conviviaux sur lesquels les entreprises peuvent pleinement s'appuyer. Ce package aidera considérablement les entreprises à se conformer au RGPD.

Plus d'informations sont disponibles ici.

Data

Espionnage et vol de données, la lutte européenne

En cliquant sur ce bouton,

on

Alors que le conflit en cours concernant la protection des données atteint de nouveaux sommets, l'Europe s'efforce toujours de trouver des solutions appropriées pour se protéger et protéger ses citoyens contre le vol, l'utilisation et l'abus de données privées.

Continuer la lecture

Data

L'autorité néerlandaise de protection des données inflige une amende de 475,000 € à Booking.com

En cliquant sur ce bouton,

on

L'Autorité néerlandaise de protection des données (AP) a infligé une amende de 475,000 € à Booking.com pour une violation de données au cours de laquelle des criminels ont accédé aux données personnelles de plus de 4,000 clients, y compris l'obtention des détails de la carte de crédit de près de 300 utilisateurs du site de voyage populaire.

Les criminels ont extrait les informations de connexion des comptes des employés de 40 hôtels aux Émirats arabes unis.

Phishing

"Les clients de Booking.com couraient le risque d'être volés ici", a déclaré Monique Verdier, vice-présidente de l'agence néerlandaise de protection des données. "Même si les criminels n'ont pas volé les informations de carte de crédit, mais seulement le nom, les coordonnées et les informations concernant sa réservation d'hôtel. Les fraudeurs ont utilisé ces données pour le phishing."

"En faisant semblant d'appartenir à l'hôtel par téléphone ou par e-mail, ils ont essayé de prendre de l'argent aux gens. Cela peut être très crédible si un tel escroc sait exactement quand vous avez réservé quelle chambre. Et vous demande si vous voulez payer pour ces nuits. Le les dégâts peuvent alors être considérables », a déclaré Verdier.

Booking.com a été informée de la violation de données le 13 janvier, mais ne l'a pas signalée dans le délai obligatoire de trois jours après avoir découvert une violation. Au lieu de cela, ils ont attendu 22 jours supplémentaires.

«C'est une grave violation», a déclaré Verdier. "Malheureusement, une violation de données peut se produire n'importe où, même si vous avez pris de bonnes précautions. Mais pour éviter que vos clients ne subissent des dommages et que cette violation ne se reproduise, vous devez le signaler à temps. La vitesse est très importante." 

Continuer la lecture

Data

Stratégie européenne pour les données: ce que veulent les députés

En cliquant sur ce bouton,

on

Découvrez comment les députés souhaitent façonner les règles de l'UE en matière de partage de données non personnelles afin de stimuler l'innovation et l'économie tout en protégeant la vie privée.

Les données sont au cœur de la transformation numérique de l'UE qui influence tous les aspects de la société et de l'économie. Il est nécessaire pour le développement de intelligence artificielle, qui est l'une des priorités de l'UE, et présente d'importantes opportunités d'innovation, de reprise après la crise de Covid-19 et de croissance, par exemple dans le domaine de la santé et des technologies vertes.

Découvrez opportunités et défis du big data.

Répondre à la Commission européenne Stratégie européenne pour les donnéesDans un rapport adopté le 24 février 2021, la commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie du Parlement a appelé à une législation axée sur les personnes, basée sur les valeurs européennes de confidentialité et de transparence, qui permettra aux Européens et aux entreprises basées dans l'UE de bénéficier du potentiel des données industrielles et publiques.

Les avantages d'une économie des données dans l'UE

Les députés ont déclaré que la crise a montré la nécessité d'une législation efficace sur les données qui soutiendra la recherche et l'innovation. De grandes quantités de données de qualité, notamment non personnelles - industrielles, publiques et commerciales - existent déjà dans l'UE et leur plein potentiel reste à explorer. Dans les années à venir, beaucoup plus de données seront générées. Les députés s'attendent à ce que la législation sur les données aide à exploiter ce potentiel et à mettre les données à la disposition des entreprises européennes, y compris des petites et moyennes entreprises, et des chercheurs.

Permettre le flux de données entre les secteurs et les pays aidera les entreprises européennes de toutes tailles à innover et à prospérer en Europe et au-delà et contribuera à faire de l'UE un chef de file dans l'économie des données.

La Commission prévoit que l'économie des données dans l'UE pourrait passer de 301 milliards d'euros en 2018 à 829 milliards d'euros en 2025, le nombre de professionnels des données passant de 5.7 à 10.9 millions.

Les concurrents mondiaux de l'Europe, tels que les États-Unis et la Chine, innovent rapidement et appliquent leurs modes d'accès et d'utilisation des données. Pour devenir un leader de l'économie des données, l'UE doit trouver un moyen européen de libérer le potentiel et d'établir des normes.

Règles pour protéger la vie privée, la transparence et les droits fondamentaux

Les députés ont déclaré que les règles devraient être fondées sur la vie privée, la transparence et le respect des droits fondamentaux. Le partage gratuit des données doit être limité aux données non personnelles ou aux données anonymisées de manière irréversible. Les individus doivent avoir le contrôle total de leurs données et être protégés par les règles de protection des données de l'UE, notamment le règlement général sur la protection des données (RGPD).

Le comité a appelé la Commission et les pays de l'UE à travailler avec d'autres pays sur des normes mondiales pour promouvoir les valeurs et principes de l'UE et garantir que le marché de l'Union reste compétitif.

Espaces de données européens et infrastructure de Big Data

Appelant à ce que la libre circulation des données soit le principe directeur, les députés ont exhorté la Commission et les pays de l'UE à créer des espaces de données sectoriels qui permettront le partage des données tout en suivant des lignes directrices, des exigences légales et des protocoles communs. À la lumière de la pandémie, les députés ont déclaré qu'une attention particulière devrait être accordée à l'espace européen commun des données sur la santé.

Étant donné que le succès de la stratégie sur les données dépend en grande partie de l'infrastructure des technologies de l'information et de la communication, les députés ont appelé à l'accélération des développements technologiques dans l'UE, tels que la technologie de cybersécurité, les fibres optiques, la 5G et la 6G, et ont accueilli favorablement les propositions visant à faire progresser le rôle de l'Europe dans le supercalcul et l'informatique quantique. . Ils ont averti que la fracture numérique entre les régions devrait être abordée pour garantir l'égalité des chances, en particulier à la lumière de la reprise post-Covid.

Empreinte environnementale du Big Data

Alors que les données ont le potentiel de soutenir les technologies vertes et le L'objectif de l'UE de devenir climatiquement neutre d'ici 2050, le secteur numérique est responsable de plus de 2% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Au fur et à mesure de sa croissance, il doit se concentrer sur la réduction de son empreinte carbone et réduire les déchets électroniques, Ont déclaré les députés.

Législation européenne sur le partage des données

La Commission a présenté une stratégie européenne pour les données en février 2020. La stratégie et le Livre blanc sur l'intelligence artificielle sont les premiers piliers de la stratégie numérique de la Commission.

Découvrez opportunités d'intelligence artificielle et ce que veut le Parlement.

Le comité de l'industrie, de la recherche et de l'énergie s'attend à ce que le rapport soit pris en compte dans la nouvelle loi sur les données que la Commission présentera au second semestre 2021.

Le Parlement travaille également sur un rapport sur la Loi sur la gouvernance des données que la Commission a présentée en décembre 2020 dans le cadre de la stratégie pour les données. Il vise à accroître la disponibilité des données et à renforcer la confiance dans le partage des données et dans les intermédiaires.

Le Parlement devrait voter sur le rapport de la commission lors d'une session plénière en mars.

Une stratégie européenne pour les données 

Data Governance Act: gouvernance européenne des données 

Continuer la lecture
Publicité

Twitter

Facebook

Publicité

Tendance